DESSAY Natalie

Elle a passé toute sa jeunesse à Bordeaux mais elle est née à Lyon, est-ce pour cela qu’elle préfère Saint-Joseph à Saint-Emilion ? Nul ne sait ce qui fut mis dans son biberon pour qu’après avoir envisagé d’être vétérinaire pour papillon, clown, Catherine Deneuve, danseuse étoile, traductrice d’allemand, sociétaire au Français, elle devienne finalement chanteuse d’opéra.

Pendant 23 ans elle sillonne les scènes du monde entier, servant Haendel, Mozart, Strauss, Offenbach, Donizetti, Bellini, Verdi dans les rôles de soubrettes (Zerbinette, La fille du Régiment, Blondchen…), de jeunes premières (Lakmé, Amina, Lucia, Juliette,…) et de créatures plus ou moins magiques (Olympia,Reine de la Nuit,Titania, Cléopâtre…) ou perdues (Manon, Violetta…). Après 6 Victoires de la Musique, le Lawrence Olivier award à Londres en 2008, elle est très fière d’être la première française, en 2010, à recevoir le titre de « Kammersängerin » à l’opéra de Vienne.

En 2013, elle décide de changer de vie, quitte les scènes lyriques, pour chanter la mélodie française et le lied allemand en compagnie du pianiste Philippe Cassard et continue d’interpréter des rôles, mais sans chanter.

On la retrouve donc au théâtre dans un monologue, « Und » de Howard Barker, puis « la Légende d’une Vie » de Stefan Zweig ou encore « Certaines n’avaient jamais vu la mer » de Julie Otsuka.

On ne change pas de vie si facilement. C’est un exercice de liberté qui demande de la détermination, de la persévérance mais peut-être par-dessus tout, une inspiration et sans doute un exemple.

Cet exemple, cet inspirateur, c’est en 2008 qu’elle le rencontre en la personne de Michel Legrand. Avec lui, elle va aborder le monde de la chanson, et va se découvrir une autre voix, plus grave, plus douce, plus intime.

Avec « les Parapluies de Cherbourg » au théâtre du Chatelet, elle entre, grâce à lui, dans l’univers de la comédie musicale et se voit confier le rôle de Fosca dans « Passion » de Stephen Sondheim.

Michel termine pour elle, et c’est l’aboutissement de leur collaboration, un cycle de chansons sur des textes d’Alan et Marilyn Bergman, commencé en 1970 pour Barbra Streisand, « Between Yesterday and Tomorrow » qu’ils enregistrent en 2017.

En 2019, c’est avec Yvan Cassar, autre magnifique musicien sans frontières, qu’elle enregistre un album en hommage à un de ses chanteurs français préférés, Claude Nougaro.

Nul ne sait ce que lui réserve l’avenir, mais à quatre-vingts ans, elle envisage entre autres, de jouer « oh les beaux jours ! »