Liya PETROVA

Violoniste

Liya Petrova est la gagnante du Premier Grand Prix du Concours international de violon Carl Nielsen au Danemark en 2016. Elle est saluée pour sa «virtuosité naturelle» (The Strad), sa «variété de timbre exceptionnelle» (Gramophone) et sa «magnifique sonorité, au phrasé doté d’une étendue majestueuse» (The Times).

En tant que soliste, Liya Petrova s’est produite avec de nombreux orchestres de renom tels que l’Orchestre Philharmonique du Luxembourg, la Philharmonie d’Anvers, l’Orchestre Philharmonique de Monte-Carlo, l’orchestre Philharmonique de Radio France, l’Orchestre National de Belgique, le Sinfonia Varsovia, le Philharmonique de Bruxelles, etc… sous la direction de chefs tels que Philippe Herrewege, Krzysztof Penderecki, Yan Tortelier, Nikolaj Szeps-Znaider, Jesús López Cobos et Xian Zhang entre autres. Son premier album en soliste avec l’Orchestre symphonique d’Odense placé sous la direction de Kristiina Poska réunissant le concerto de Nielsen et le premier concerto pour violon de Prokofiev, lui a valu une reconnaissanceinternationale de la part de la critique. Liya Petrova a entamé en 2020 une collaboration fructueuse avec le label Mirare, pour lequel est paru un album autour des sonates de Beethoven au printemps 2020, puis l’enregistrement des concertos de Tchaikovski et Glasounov au printemps 2021.

Liya a collaboré avec Martha Argerich, Yuri Bashmet, Mischa Maisky, Ivry Gitlis, Renaud Capucon, Augustin Dumay, Nicholas Angelich, Yuja Wang, Gérard Caussé, Autoine Tamesti et Gautier Capucon dans de nombreux projets de musique de chambre. Elle se produit régulièrement au sein de prestigieux festivals tels que le Festival de Mecklenburg- Vorpommern, Festival de Radio France Montpellier, Festival de Menton, Festival de Pâques d’Aix en Provence et Rencontres Musicales d’Evian.

Liya joue un magnifique instrument fabriqué par l’héritier d’Antonio Stradivari, Carlo Bergonzi, à Crémone en 1737, grâce au prêt généreux de Xavier et Joséphine Moreno.

Événements joints