Carminho est une des plus belles voix du fado et la plus internationale des artistes portugaises ! Carminho est née parmi les guitares et les voix du fado. Fille de la célèbre chanteuse de Fado Teresa Siqueira, elle a commencé à chanter en public à l’âge de 12 ans, au Colisée. Le Fado était si présent dans sa vie qu’elle n’a jamais pensé à en faire son métier.

Au lycée, Carminho chantait dans les clubs de Fado et recevait des propositions pour enregistrer mais préférait attendre. Elle passa son diplôme en Marketing et Publicité et réalisa que chanter exigeait une maturité qu’elle n’avait pas encore. Carminho voyagea pendant un an, s’engagea dans plusieurs missions humanitaires pour finalement retourner à Lisbonne, déterminée à s’adonner à un voyage artistique.

« Fado », son premier album, sorti en 2009, compte parmi les albums les plus acclamés de l’année et de la décennie. Disque de platine, « Fado » est élu meilleur album par le magazine britanique « Songlines » en 2011. Carminho se produit alors sur les scènes des plus grandes capitales européennes. La même année elle collabore avec Pablo Alboran pour « Perdoname » et devient la première artiste portugaise à rejoindre la place du n°1 au classement espagnol.

En 2012, son deuxième album « Alma » se hisse à la première place des ventes au Portugal et monte dans les classements internationaux. Après avoir joué dans les plus grandes salles européennes et dans le monde entier, elle joue également au Brésil et réalise son rêve : enregistrer avec Milton Nascimento, Chico Barque et Nana Caymmi. S’en suit une réédition de son album « Alma » comprenant trois nouveaux morceaux. Carminho commence donc à conquérir le Brésil, ses concerts affichent complet à Rio de Janeiro, São Paulo et un peu partout dans le pays.

Fin 2014, sort « Canto », et sa relation avec le Voix. Avec, sous réserve, Luis Guerreiro guitare portugaise, Flávio Cardoso guitare acoustique Tiago Maia basse et Pedro Geraldes Lap Steel guitare Brésil prend des racines encore plus profondes.Elle collabore avec Tom, le fils cadet de Veloso, qui lui propose l’inédit « O Sol, Eu e Tu ». « Canto » inclut également un duo avec Marisa Monte, et des apparitions spéciales de Morelenbaum, António Serrano, Carlinhos Brown, Javier Limón, Naná Vasconcelos, Dadi Carvalho, Jorge Hélder et Lula Galvão.

En 2016, c’est en réponse à l’invitation de la famille de Tom Jobim, un des plus grands compositeur au monde, que Carminho se rend dans les célèbres studios Biscoito Fino au Brésil pour chanter le répertoire de celui-ci. Accompagnée de la ‘Banda Nova’, dernier groupe de Tom Jobim avec Paulo et Daniel ses fils & petit-fils. Elle enregistre alors « Carminho Canta Tom Jobim » et partage ses chansons avec Marisa Monte, Chico Buarque et Maria Bethania. Après l’immense succès de cet album, la chanteuse – considérée comme l’une des plus grandes interprètes de l’histoire de la musique portugaise – revient avec un projet de musiques originales.

« Maria » est le titre choisi par l’artiste pour ce nouvel album, le cinquième de sa carrière et un des plus intimes. Une production à laquelle elle a activement participé et pour laquelle elle a composé plusieurs titres. Un dialogue constant qui puise ses sources dans les enseignements de Beatriz da Conceição et Teresa Siqueira (sa mère) ; avec qui elle a également appris à offrir au monde ce qu’elle a de plus précieux : sa voix singulière exceptionnelle jouissant de la liberté d’être la fadiste qu’elle est, prenant les risques qu’elle veut.

Son parcours, dans son ensemble, a révélé Carminho comme une artiste aux choix arrêtés et déterminés, qui n’oublie jamais ses origines, qui porte un langage de plusieurs siècles toutefois en relation avec sa génération. Un regard nouveau sur le monde.